On se retrouve enfin pour ma chronique sur le roman de Manon Segur, Le Cloître des Vanités. Vous pouvez déjà retrouver ma précédent chronique ici ! Le Cloître des Vanités, c’est un roman fantastico-historique où nous suivons le sombre mais séduisant Sernin, démon mineur, qui attire ses victimes dans un cloître. Edité chez Crin de Chimère, ce roman de Manon Segur se voit sublimé d’une couverture fichtrement élégante signé Marcela Bolivar.

Résumé

1231, Occitanie…
Cela fait plus de mille ans que le cloître des vanités attire des âmes gangrenées par le désir et le désespoir. Sernin le bâtisseur, démon à la fois cruel et raffiné, règne en maître dans cette cour ensorcelée. Il a façonné Albeyrac, la fière cité languedocienne entourant son piège et goûte à présent une retraite bien méritée mêlée de torture, de meurtres et de dégustation de souvenirs volés…
Hélas, l’arrivée d’un groupe de prêcheurs albigeois va tout changer à proximité de son garde-manger. Les Parfaits et Parfaites de la secte cathare risquent de lui saccager son arme favorite par leur foi. Les pouvoirs du démon s’affaiblissent à leur approche, l’empêchant de se débarrasser d’eux par voie directe. Pour ne rien arranger, une des croyantes commence à attirer son attention d’une manière encore inédite, étrangement douloureuse…

4ème de couverture du Cloître des Vanités

La chronique

Magnifique couverture du roman signé Marcela Bolivar

L’histoire du Cloître des Vanités prend place en Occitanie, à Albeyrac plus précisément, où les rues changeantes trompent les âmes en détresse. Mais le Cloître des Vanités, qu’est-ce donc exactement ? Il s’agit du garde-manger de Sernin, qui y attire les êtres en souffrance ou sombre. Adepte de tortures et de manipulation, il attire malheureusement la douce Hermine dans ses griffes et son piège se retourne contre lui.

Le Cloître des Vanités, c’est un arc de rédemption à lui tout seul, le chemin des ténèbres à la lumière d’un démon persuadé d’être aussi cruel que machiavélique, mais qui révèle une part angélique présente depuis le commencement. Quant au contexte historique, on ne peut que saluer l’excellent travail de Manon Segur, particulièrement passionnée d’histoire et qui nous immerge dans une Occitanie du XIII siècle sans pour autant que cela ne devienne indigeste. Le décor est rapidement posé, le contexte l’est tout autant et chaque faction mise en jeu dans ce roman est aussi claire que déterminée.

Les personnages

Chacun des protagonistes du Cloître des Vanités a une profondeur particulièrement touchante, passant de la douce Agnès à l’impétueuse Hermine jusqu’au démoniaque Sernin. Si mon personnage préféré reste Sernin, je ne peux pas nier que celui qui, à mes yeux, a le plus de force et de trempe, c’est Hermine. En tant que lectrice, j’irai jusqu’à dire qu’elle aura tendance à parfois voler la place du personnage principal à Sernin. Pour autant, elle n’est pas le personnage qui sera l’élément déclencheur de la rédemption de Sernin (quoi qu’elle y contribue), mais tout l’intérêt de lire un roman réside dans ce que vous ne saurez pas.

Et si j’ai quelque chose à reprocher au roman, c’est bien l’évolution parfois trop rapide de Sernin. Si l’on comprends rapidement que sa nature démoniaque se délitait peut-être déjà avant le début de l’ouvrage, je trouve malgré tout sa rédemption parfois trop rapide, me laissant l’arrière-goût étrange de ne pas connaître parfaitement le personnage. Et pourtant, je l’adore, ce démon.

En tout cas, si la question de savoir si la romance vaut le coup, je vous dirais : oui. Un oui simple, mais franc. Car même si c’est un démon qui campe le rôle de l’un des love interest, il n’en demeure pas moins que Manon Segur est parvenu à inverser la tendance des romances toxiques avec des êtres démoniaques, nous dépeignant un amour sincère et terriblement sain, qui fait énormément de bien à lire.

J’ai adoré ma lecture, j’ai apprécié tenir l’ouvrage bien soigné entre mes mains (un gros GG à l’équipe éditoriale qui fait un travail très propre en matière de mise en page !)

Bref, c’est un roman à découvrir de toute urgence !

Fiche technique

  • Titre : Le Cloître des Vanité
  • Edition : Crin de Chimère, collection Archelune
  • Autrice : Manon Segur
  • Paru le 10/03/2021
  • Genre : fantastique, romance historique
  • Nombre de pages : 221
  • Prix : 15.90€ en broché / 4,99€ en numérique
  • ISBN : 978-2-491874-15-5

En tout cas, pour acheter le roman, c’est par ici → Boutique Crin de Chimère

A la prochaine !

Faites tourner l'info !

Vous pourriez également aimer

1 commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :