Pendant que le loup n’y est pas… Bref, cessons de digresser ! Cela fait un moment que je voulais faire un petit article pour parler de mon expérience en cours au sein de l’UMR Silva (UMR → Unité Mixte de Recherche). L’UMR rassemble des agents de l’Université de Lorraine, l’Institut de Recherche pour l’Agriculture, l’Alimentation et l’Environnement (INRAE) et AgroParisTech. Mais surtout, je voulais vous parler d’ExtraFor_Est et Gemm_Est.

De coup, je fais une entorse à ma série d’article, dont tu trouveras le précédent en cliquant ici.

Je vous laisse découvrir le site de l’UMR Silva ici → click

I. Mais tu n’es pas censée être auto-entrepreneure ?

Ah. Le merveilleux statut de l’étudiant-autoentrepreneur qui n’est pas pris en compte par l’Université. Je ne reviendrais pas sur la complexité de ce statut, qui me fait me retrouver à avoir un stage + mon activité pro + mes études. Vous voyez une journée de 24 heures ? Bah, il y a des fois, j’adorerai que ça soit doublé. Cela étant, ce n’est pas le sujet de cet article. Déjà, il faut dire un truc : j’ai eu un bol monumental d’obtenir ce stage ! Il était normalement réservé à un Master 2 (et je ne suis qu’en M1).

Mais bref ! Parlons boulot un peu!

II. ExtraFor_Est et Gemm_Est

Ou joyeusement contractés EFE et GE. Parce que ça sera plus simple pour vous, comme pour moi. Ce sont des projets sur lesquels j’interviens au niveau de la communication (no joke, Billy Boy, vu mes études, c’est normal !). Ici, je vais vous parler d’abord de mes missions en générales, et ensuite, je vais rentrer en profondeur dans l’intérêt de ces deux projets.

Et vous verrez que ça pourrait fortement vous intéresser !

A. Mes missions

Elles sont on ne peut plus classiques, pour un peu qu’on soit habitués aux métiers de la com’. La spécificité, c’est que je ne suis pas dans un service à proprement parler et on attend donc que je sois polyvalente. Cela tombe bien, j’ai un bon niveau d’adaptation. De fait, je m’occupe des relations presses (contacts avec la presse, communiqués de presses, veille des retombées presses…), des réseaux sociaux (créations des posts, programmation sur deux semaines à un mois), créations de visuels, organisation d’un événement, relance de partenariats, etc… En bref ; la plupart des casquettes des chargés de communication 360°. Fort heureusement, je suis assistée par un autre stagiaire (alors, je ne vous donnerais pas son nom [juste son pseudo, c’est Blue Kaizoku], mais il a une chaîne youtube si ça vous intéresse !)

Et en plus si vous aimez l’univers des mangas… → click

B. ExtraFor_Est

ExtraFor_Est, c’est les extractibles du bois. Je vais faire de mon mieux pour vulgariser. Prenez un arbre, vous voyez le tronc ? En gros, ça, c’est ce qu’on appelle le bois d’œuvre. On l’utilise pour faire des planches, des charpentes, des meubles, etc. Mais, tout le reste part en bois énergie et n’est pas valorisé. C’est là que la notion est très importante ! ExtraFor_Est veut valoriser les connexes de l’arbre, pour rentabiliser au mieux la production.

L’objectif est donc d’analyser ces fameux connexes (les nœuds, par exemple, et c’était d’ailleurs le sujet de la thèse qui est à la genèse de ce projet) et de voir quelle molécule peut être intéressante pour l’industrie pharmaceutique ou la cosmétique (par exemple, ce n’est qu’une industrie parmi tant d’autres).

Le procédé est simple, et il fonctionne comme votre machine à café : on broie, on applique de l’eau et de l’éthanol, on filtre et on récupère ce qu’il y a à récupérer. Et ce qui ne peut pas être récupérer du tout part en bois énergie (vous qui avez une cheminée, vous savez !)

Il a pour but d’évaluer la quantité et la qualité des composés chimiques présents dans les principales essences des régions Grand Est et Bourgogne Franche Comté afin d’approvisionner de potentiels nouveaux marchés et soutenir la filière forêt-bois.

ExtraFor_Est « Notre mission »

Du coup, si on devait schématiser au maximum, ce projet permettrait de valoriser tout un arbre, ce qui est plus intéressant pour la filière forêt-bois. Et, personnellement, je ne serai pas contre le remplacement de molécules issues du bois, plutôt que du pétrole, surtout dans mes produits.

C. Gemm_Est

Gemm_Est n’est pas un projet innovant, contrairement à ExtraFor_Est. Mais, c’est un projet qui s’interroge : les résineux du Grand Est sont-ils propices au gemmage ? Vous ne savez pas ce que c’est, la gemme ?

Prenez un arbre, blessez-le (vous enlevez l’écorce, en quelque sorte) et regardez le résultat ; de la résine s’écoule de cette blessure. Cette résine, de nos jours, on la fait importer d’Asie. Pas forcément d’excellente qualité. Ce qui est dommage, parce que le gemmage était une technique qui existait chez nous. D’ailleurs, elle est réintroduite, si je puis dire, dans le sud de la France.

Et à quoi sert-elle cette résine ? Elle est utilisé dans le médical (le bol d’air Jacquier, si vous ne connaissez pas, allez faire un tour sur le site d’Holiste, ils expliqueront mieux que moi !) ou dans les solvants ou les nettoyants (la très fameuse essence de térébenthine).

Mais, je vous laisserai plutôt allez faire un tour sur la partie consacrée à Gemm_Est, c’est plus complet qu’un article de blog ! Et surtout, je ne reste que la communicante, il se peut que j’ai fait quelques erreurs !

La réunion publique d’ExtraFor_Est et Gemm_Est

J’avoue, je n’ai pas fait cet article sans arrière pensée. En réalité, le 22 avril 2021 se tient une réunion publique de 9h à 13h, dans un format 100% distancié. Pratique, vu les conditions. Et je pense que ça serait l’occasion de découvrir un peu plus le monde scientifique. Et cette réunion publique est, bien évidemment, consacrée à ExtraFor_Est et Gemm_Est.

Nombre d’entre-vous qui me lisez êtes auteur.ices. Pour certains, vous pourriez être intéressé.e.s par ce qui pourrait se dire. Alors, si vous êtes curieux.e.s, que vous voulez en apprendre plus, alors vous pouvez nous rejoindre dès demain matin en cliquant sur ce lien :

https://app.livestorm.co/inrae/extraforest8

Faites tourner l'info !

Laisser un commentaire